23 février 2006

King Kong

Réalisateur : Peter Jackson
Année : 2005
Genre : Aventure

Une chose est sûre, c'est que ce remake là était attendu au tournant pour la plupart  : on était impatient, ou plutôt intrigué, de voir ce que Peter, responsable de la plus grande épopée de ce début de siècle, allait nous faire avec le film de 1933. Et bien, à vrai dire, la première chose qu'on se dit en sortant de la salle de cinéma, c'est : "Enfin terminé..."

Petit rappel pour les retardataires : l'histoire prend place au début des années 30, alors que la crise fait rage dans le monde capitaliste... (Ça c'est pour les intellectuels qui veulent faire une analyse en profondeur du film.) Un cinéaste un peu fauché engage pour son nouveau film une comédienne, dont le théâtre vient de fermer. Embarqué en catastrophe sur un bateau, l'équipe du film, qui comporte entre autre un célèbre scénariste, fait route vers une mystérieuse île, qui ne figure sur aucune carte, nommée "île du crâne"... Tout le monde comprend alors que c'est sur cette île que nous allons retrouver notre petit ami poilu, en charmante compagnie d'ailleurs (principalement des dinosaures). Pour le casting, on retrouve des acteurs assez connus comme Jack Black, Adrien Brody, ou Naomi Watts.

king_kong

Alors, commençons par les "choses bien" du film. Evidemment, s'il ne fallait retenir qu'une seule chose, ce serait les effets spéciaux ; en dehors des animaux préhistoriques et des bêbêtes dégoutantes, déjà vus dans d'autres films, le travail qui impressionne le plus est celui qui a été effectué sur King Kong. D'un point de vue strictement visuel, d'un côté (regardez ses poils !), mais aussi du point de vue des mouvements : on pourrait presque croire, lorsqu'il est seul à l'écran, que Kong est en réalité un banal gorille. Ensuite, il y a bien quelques scènes réussies, comme celle où les diplodocus jouent aux auto-temponneuses, ou bien les combats entre Kong et les T-Rex, ce qui prouve que la réalisation est à la hauteur, mais sinon, lorsque l'on pense à King Kong, on pense plutôt à son principal défaut.
Celui-ci est tout simplement la durée : comme dit plus haut, lorsque l'on sort de la salle, on est un peu endormi. Trois heures, lorsqu'elles sont bien utilisées, peuvent passer rapidement, ou du moins peuvent captiver le spectateur tout le long. Mais ici, il y a vraiment des longueurs. Le début, surtout : lorsqu'on regarde le film pour la première fois, tout nous paraît bien orchestré, et nous sommes tout à fait plongé dans l'ambiance. Ce n'est qu'après coup que l'on réalise que King Kong fait sa première apparition plus d'une heure après le début !
Et puis les "dialogues" entre le singe et Naomi Watts ont tendance a durer un peu trop longtemps, d'autant plus que cette-dernière n'est visiblement pas au meilleur de sa forme... Dans l'ensemble, les acteurs sont bons ; par contre, Naomi Watts ne change pas vraiment d'expression durant le film. Certains diront que ce n'est pas évident de joueur face à... un décors vide, et je veux bien les croire. Dans tous les cas, elle était bien plus convaincante dans d'autres films, comme J'adore Huckabees.

Au final, King Kong est indubitablement trop long, si bien que l'on a du mal à se faire une bonne idée du film. Le même, avec une heure en moins, aurait été sûrement plus rythmé, et donc plus réussi. Mais bon, j'ai connu des films bien plus ennuyants, et je ne citerais pas de nom...

Note : 3/5

Posté par Omar Salad à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur King Kong

Nouveau commentaire